La Rive Gauche

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

Gaillon

 

Le château

Le château de Gaillon, qui dominait le Village de son donjon, contrôlait les routes passant par Viroflay. Ses dépendances, ferme et haras, occupaient tout le territoire à l’est de la commune. Ses dépendances ont été progressivement loties mais il a survécu au coeur d’une résidence à l’architecture audacieuse dans les années 50 (parements extérieurs en bois).

Vue du parc et du château Gaillon. CPA  (coll. part.)
Vue du parc et du château Gaillon. CPA (coll. part.)

La façade intérieure du château (détail).
La façade intérieure du château (détail).

Le château Gaillon, ici sur une carte de 1910, est toujours présent au milieu d’une résidence construite à la fin des années 50.  Il a été dûrement frappé par la tempête de Noël 1999. (coll. part.)
Le château Gaillon, ici sur une carte de 1910, est toujours présent au milieu d’une résidence construite à la fin des années 50. Il a été dûrement frappé par la tempête de Noël 1999. (coll. part.)

Malgré le déploiement des branches d’un cèdre et un immeuble de la résidence, on constate sur ce cliché que Gaillon domine le Village et, plus généralement les deux rives de Viroflay. cliché J. Larour
Malgré le déploiement des branches d’un cèdre et un immeuble de la résidence, on constate sur ce cliché que Gaillon domine le Village et, plus généralement les deux rives de Viroflay. cliché J. Larour

Sur la carte suivante, on peut lire un témoignage de la drôle de guerre par un mobilisé qui semble cantonné à Gaillon :

"18 sept 1939 Mon cher Marcel, Le secteur est calme. Nous faisons des tranchées pour les civils, attachés à la D. P.* et à la disposition du Préfet. Nous sommes employés à de multiples travaux, nous n’avons ni flingots ni sabre mais des pelles et des pioches, des brancards ; il n’y a pas grand-chose à craindre ici. Je me suis tiré dimanche. J’ai été à Bry**, mon calot et le chat sont toujours là. Mme M..... va leur faire leur soupe tous les 2 jours. Les enfants sont partis à Bléneau*** et grand-mère est à Saints-Yonnes****. Je n’ai pas encore eu de ses nouvelles. J’ai peur pour elle, cette séparation va la finir. Papa est à Casteljaloux, Paul à Toulouse. Bons baisers à Zézette, affectueusement, Charles"

* Défense Passive ** Probablement Bry-sur-Marne *** Bléneau est une commune française, située dans le département de l’Yonne et la région Bourgogne. **** Saints est une commune française, située dans le département de l’Yonne et la région Bourgogne.

Dans les années 20, le bas de la rue Molière commence à se border de pavillons. En haut, le château Gaillon domine le village. Un territorial qui y est cantonné (voir témoignage) a mis la mention
Dans les années 20, le bas de la rue Molière commence à se border de pavillons. En haut, le château Gaillon domine le village. Un territorial qui y est cantonné (voir témoignage) a mis la mention "notre château". CPA (coll. part.)

En bordure du bois

La tour du château prise du pavé de Meudon. On distingue le château en contrebas. CPA (coll. part.)
La tour du château prise du pavé de Meudon. On distingue le château en contrebas. CPA (coll. part.)

Le donjon du château Gaillon, vers 1905. Du haut de l’actuelle rue Molière, on domine tout Viroflay ce qui confère au lieu un rôle stratégique, en bordure de la route
Le donjon du château Gaillon, vers 1905. Du haut de l’actuelle rue Molière, on domine tout Viroflay ce qui confère au lieu un rôle stratégique, en bordure de la route "des hauts" menant de Meudon à Versailles. La vue y est encore remarquable. (coll. part.)

Une vue du pavé de Meudon, près du Chêne de la Vierge, vers 1950. On y voit encore les mêmes pavés ronds que dans la cour du château de Versailles. Les pavés de l’allée, qui continue vers la Chaumière, ont été bituminés au début des années 60, au moment de l’adduction du gaz naturel de Lacq qui descend du bois vers le haut de la rue Nicolas Nicquet. (coll. part.)
Une vue du pavé de Meudon, près du Chêne de la Vierge, vers 1950. On y voit encore les mêmes pavés ronds que dans la cour du château de Versailles. Les pavés de l’allée, qui continue vers la Chaumière, ont été bituminés au début des années 60, au moment de l’adduction du gaz naturel de Lacq qui descend du bois vers le haut de la rue Nicolas Nicquet. (coll. part.)

Le mur de la propriété Gaillon et la perspective sur le Chêne de la Vierge et la route du Pavé de Meudon vers 1905 (coll. part.)
Le mur de la propriété Gaillon et la perspective sur le Chêne de la Vierge et la route du Pavé de Meudon vers 1905 (coll. part.)

Le Chêne de la Vierge, lieu de promenade pour certains, de pélerinage pour d’autres. On prête à la Vierge posée sur son tronc les guérisons miraculeuses du choléra pour Chaville et Viroflay au XIXème siècle (4ème pandémie 1866-1876).
Le Chêne de la Vierge, lieu de promenade pour certains, de pélerinage pour d’autres. On prête à la Vierge posée sur son tronc les guérisons miraculeuses du choléra pour Chaville et Viroflay au XIXème siècle (4ème pandémie 1866-1876).

mise à jour septembre 2016