La Rive Gauche

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

Le Plateau

 

Entre les hauteurs de Gaillon, sur le versant sud, et la vallée où passent le rû de Marivel et la route Nationale, un plateau a été longtemps consacré à la culture maraîchère. Il a été rapidement choisi pour de grandes villas et des équipements publics (école). Dans les années 1924-26 une nouvelle Mairie - qui deviendra rapidement la Poste - et un centre de protection infantile - la Maison des Enfants- y ont été construits.

Panorama de la rive Gauche pris depuis la Rive Droite, probablement près du Pont de bois. On note le plateau où de nombreuses maisons se sont construites, dominées par les immeubles en brique de la gare RG. CPSM dentelée années 50.
Panorama de la rive Gauche pris depuis la Rive Droite, probablement près du Pont de bois. On note le plateau où de nombreuses maisons se sont construites, dominées par les immeubles en brique de la gare RG. CPSM dentelée années 50.

zoom sur la RG

zoom sur la RG

La rue Rieussec de la Poste à l’Ecole

Desservant la Route Nationale et la Rive Droite à partir du Village, elle a été privilégiée pour installer des bâtiments publics comme la poste et l’école primaire à la fin du XIXème siècle.

L’ancienne Poste, sur la rue Rieussec (coll. part.)
L’ancienne Poste, sur la rue Rieussec (coll. part.)

Les écoles en 1906 n’avaient pas encore leur étage. La mention
Les écoles en 1906 n’avaient pas encore leur étage. La mention "ceci est mon habitation" désigne une chambre du bâtiment. La correspondance est celle d’un jeune homme candidat à l’ecole navale de Brest et qui attend le résultat du concours. CPA coloriée, circulée non datée (coll. part.)

Construite en 1885 dans la foulée des lois Ferry instituant l’instruction publique gratuite et obligatoire, l’école primaire est au centre, avec ses hautes fenêtres, flanquée de deux bâtiments pour loger les enseignants.  CPA coloriée  (coll. part.)
Construite en 1885 dans la foulée des lois Ferry instituant l’instruction publique gratuite et obligatoire, l’école primaire est au centre, avec ses hautes fenêtres, flanquée de deux bâtiments pour loger les enseignants. CPA coloriée (coll. part.)

La rue Rieussec face à l’école, à la hauteur de la sente de la Poste. Photographie début du XXème siècle. Coll. particulière
La rue Rieussec face à l’école, à la hauteur de la sente de la Poste. Photographie début du XXème siècle. Coll. particulière

La rue Rieussec face à l’école. Photographie début du XXème siècle. Vue à la hauteur de la future entrée vers N-D du Chêne. Coll. particulière
La rue Rieussec face à l’école. Photographie début du XXème siècle. Vue à la hauteur de la future entrée vers N-D du Chêne. Coll. particulière

L’école des Arcades au début des années 60. Un étage a complété l’immeuble d’origine. On notera les larges baies vitrées. Le jardin est encore borné par une clôture en béton et une emblématique 2CV stationne à la hauteur du début de la sente de la Poste CPSM coloriée. (coll. part.)
L’école des Arcades au début des années 60. Un étage a complété l’immeuble d’origine. On notera les larges baies vitrées. Le jardin est encore borné par une clôture en béton et une emblématique 2CV stationne à la hauteur du début de la sente de la Poste CPSM coloriée. (coll. part.)

Photo actuelle de l’école des Arcades. En blanc, la façade de l’ancienne entrée principale. (photo JL 2005)
Photo actuelle de l’école des Arcades. En blanc, la façade de l’ancienne entrée principale. (photo JL 2005)

La rue Rieussec, partie basse

Prise dans l’autre sens, la rue Rieussec était étroite et progressait entre les murs des propriétés. CPA circulée.  (coll. part)
Prise dans l’autre sens, la rue Rieussec était étroite et progressait entre les murs des propriétés. CPA circulée. (coll. part)

A la pose pour le photographe ! (coll. part.)
A la pose pour le photographe ! (coll. part.)

Un train marque l’arrêt sur le viaduc, visible depuis le bas de la rue Rieussec (coll. part.)
Un train marque l’arrêt sur le viaduc, visible depuis le bas de la rue Rieussec (coll. part.)

Bas de la rue Rieussec, au pied des Arcades. Il n’y a pas encore d’embranchement de la rue vers Paris. La maison située là fut détruite par un bombardement peu avant la Libération. CPA (coll. part.)
Bas de la rue Rieussec, au pied des Arcades. Il n’y a pas encore d’embranchement de la rue vers Paris. La maison située là fut détruite par un bombardement peu avant la Libération. CPA (coll. part.)

zoom

La mairie

Signé de l’architecte versaillais Welsch, cet édifice élégant était destiné à accueillir les services municipaux au milieu des années 20, à l’initiative du maire Bénazet. L’opportunité d’acquérir l’Hôtel de Morny (le Grand Châlet) l’a rapidement désaffecté en tant que mairie, d’ailleurs déjà trop petite. Le quartier qui comptait déjà les Ecoles accueillit aussi la Maison des Enfants. A noter que l’hôtel de ville des Clayes-sous-Bois, adossé à une cité scolaire, présente une grande similarité architecturale.

La Mairie vue de la rue. Plan large. Coll. part.
La Mairie vue de la rue. Plan large. Coll. part.

La Mairie vue de la rue. Plan serré. Coll. part.
La Mairie vue de la rue. Plan serré. Coll. part.

Détail de la façade pavoisée de la Mairie. CPA bleue. Coll. part.
Détail de la façade pavoisée de la Mairie. CPA bleue. Coll. part.

Belle vue de la nouvelle Mairie sur le Plateau, donnant un aspect imposant. CPA bleue (coll. part.)
Belle vue de la nouvelle Mairie sur le Plateau, donnant un aspect imposant. CPA bleue (coll. part.)

Détail du balcon d’honneur de la Mairie. CPA bleue. Coll. part.
Détail du balcon d’honneur de la Mairie. CPA bleue. Coll. part.

Autre vue de la Mairie. CPA bleue (coll. part.)
Autre vue de la Mairie. CPA bleue (coll. part.)

Les Postes, Télégraphe, Téléphone

La Mairie fut réutilisée en bureau des PTT, qui restera là près de 50 ans. Dès les années 60 cet équipement était saturé. La clientèle se pressait dehors, sur les marches, dans le hall puis dans la salle aux guichets grillagés.

La Mairie construite au milieu des années 20 sur le plateau derrière les écoles, sera vite transférée à l’Hôtel de Morny. La Poste s’y établira pour plus de 60 ans. En arrière plan, un immeuble de la rue Rieussec. (coll .part.)
La Mairie construite au milieu des années 20 sur le plateau derrière les écoles, sera vite transférée à l’Hôtel de Morny. La Poste s’y établira pour plus de 60 ans. En arrière plan, un immeuble de la rue Rieussec. (coll .part.)

Le bâtiment des Postes, Télégraphe, Téléphone (PTT)  dans les années 50. CPSM bord dentelé. (coll. part.)
Le bâtiment des Postes, Télégraphe, Téléphone (PTT) dans les années 50. CPSM bord dentelé. (coll. part.)

La Poste dans les années 50. CPSM bord dentelé (coll. part.)
La Poste dans les années 50. CPSM bord dentelé (coll. part.)

La Poste dans les années 60. CPSM  (coll. part.)
La Poste dans les années 60. CPSM (coll. part.)

La Maison des Enfants

Bâtiment en ciment de style néo-mauresque avec son toit en terrasse et ses frises en céramique, la Maison des Enfants abritait des bains-douches et un dispensaire, ainsi qu’une salle de spectacle en étage. Elle fut inaugurée par une grande fête le 11 juillet 1926.

Dans années 70 elle fut renommée en hommage à André Dunoyer de Segonzac (1884 - 1974), peintre réaliste, graveur et illustrateur. Elle abrite aussi une crèche.

Affiche originale de l’inauguration de la Maison des Enfants, le dimanche 11 juillet 1926. Cette affiche est exposée actuellement dans l’escalier de la Salle Dunoyer de Segonzac.  A noter que mention est faite de Mairie de l’avenue des Combattants pour l’accueil des personnalités, et et le jardin du nouvel Hôtel de Ville pour le grand bal. (photo JL 2005)
Affiche originale de l’inauguration de la Maison des Enfants, le dimanche 11 juillet 1926. Cette affiche est exposée actuellement dans l’escalier de la Salle Dunoyer de Segonzac. A noter que mention est faite de Mairie de l’avenue des Combattants pour l’accueil des personnalités, et et le jardin du nouvel Hôtel de Ville pour le grand bal. (photo JL 2005)

Zoom

La Maison des Enfants (coll. part.)
La Maison des Enfants (coll. part.)

La Maison des Enfants (coll. part.)
La Maison des Enfants (coll. part.)

Les villas

Le plateau, bien placé près de la gare rive gauche, fut loti en grands espaces où se sont construites de belles villas.

L’avenue des Postes (maintenant Costes et Bellonte) débouche sur la rue Rieussec à la hauteur du bâtiment des Postes et Télégraphe. (coll. part.)
L’avenue des Postes (maintenant Costes et Bellonte) débouche sur la rue Rieussec à la hauteur du bâtiment des Postes et Télégraphe. (coll. part.)

Avenue des Combattants, à l’angle de l’avenue des Postes.
Avenue des Combattants, à l’angle de l’avenue des Postes.

Panneau d’annonce d’une fête du Plateau. Le panneau figure sur une CPA de l’avenue des Combattants, à l’angle de l’avenue des Postes.
Panneau d’annonce d’une fête du Plateau. Le panneau figure sur une CPA de l’avenue des Combattants, à l’angle de l’avenue des Postes.

Ancienne avenue des Deux Gares, l’avenue des Combattants rend hommage aux combattants de la Première Guerre Mondiale. Elle croise la rue du Cdt Raynal, qui célèbre le défenseur du fort de Vaux. Cette avenue relie la gare rive gauche à la gare rive droite via la Route Nationale et la rue des Glaises. (coll. part.)
Ancienne avenue des Deux Gares, l’avenue des Combattants rend hommage aux combattants de la Première Guerre Mondiale. Elle croise la rue du Cdt Raynal, qui célèbre le défenseur du fort de Vaux. Cette avenue relie la gare rive gauche à la gare rive droite via la Route Nationale et la rue des Glaises. (coll. part.)

Vue large sur les villas, prise depuis le terre-plein où est maintenant édifiée la Salle Dunoyer (Maison des Enfants). Coll. part.
Vue large sur les villas, prise depuis le terre-plein où est maintenant édifiée la Salle Dunoyer (Maison des Enfants). Coll. part.

Enigme ... résolue

Les villas du plateau. L’ensoleillement qu’on peut déduire des ombres laisse penser que ces villas sont sur la rive droite. Une identification a permis de localiser près de la rue du 8 Mai. (coll. part.)
Les villas du plateau. L’ensoleillement qu’on peut déduire des ombres laisse penser que ces villas sont sur la rive droite. Une identification a permis de localiser près de la rue du 8 Mai. (coll. part.)

mise à jour octobre 2016