En images

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

Des cartes sur la Toile

Cartes routières, photos aériennes et cartes anciennes
 

Une fois n’est pas coutume, cet article ne parle pas de cartes postales. Nous ne nous éloignerons cependant pas de notre objet : Viroflay par l’image. Je vous invite à une promenade sur la Toile à la recherche des cartes que l’on peut y trouver. Au menu donc, cartes routières, photos aériennes et cartes anciennes.

Commençons par les cartes utilitaires. Vous cherchez un plan de la commune ? Le site officiel de la ville propose une carte interactive bien faite à condition de disposer d’un lecteur flash — ce lecteur est probablement déjà installé sur votre ordinateur. Vous y trouverez un index des rues et quantité de bâtiments municipaux. Si vous trouvez que le plan est trop petit, vous pouvez toujours l’agrandir avec un clic-droit sur la zone qui vous intéresse puis Zoom avant dans le menu.

Les sites de cartographies routières, tels que Mappy ou Viamichelin, vous proposent aussi des plans de Viroflay. Avec ces sites, vous pouvez afficher le plan d’un quartier en donnant une simple adresse. Une fois la carte affichée de nombreuses fonctions vous permettent de grossir un groupe de rue ou au contraire de regarder la ville dans son ensemble. Vous pourrez en outre afficher les positions des enseignes partenaires (restaurants, hôtels, banques, etc).

Passons maintenant à des curiosités plus fascinantes.

Photos aériennes

Un service public existe en France, l’Institut Géographique National IGN. Il fait périodiquement des relevés topographiques couvrant le territoire national, au sol et depuis le ciel (missions de balayage en avion). On peut acheter des planches contact ou des fichiers électroniques pour la plupart des missions. Pour Viroflay les photos couvrent tout ou partie du territoire communal, selon les résolutions pratiquées. On peut choisir le point central de sa photo (un nadir) sur le site de l’IGN et commander en ligne.

Sur le site Mappy, il est possible d’afficher en transparence une photo aérienne de la zone observée.

À coté de son moteur de recherche, Google propose d’autres services dont un service de cartographie et de photos satellites similaire à Mappy : Google maps. Sur Google maps, les photos satellites couvrent toute la France, par contre, et il est maintenant possible de chercher une adresse.

Sans l’aide des habituelles indications de villes, de routes ou de limites administratives, il est un peu plus difficile de retrouver un lieu. C’est un petit jeu de patience qui consiste à grossir progressivement la zone qui vous intéresse en recentrant l’image à chaque fois. Ce petit jeu devient très intéressant quand on l’applique à Viroflay et comme j’ai fait ce petit travail pour vous, il vous suffit de cliquer sur ce lien pour admirer Viroflay vu du ciel.

La précision des photos est telle que vous pourrez voir votre maison ou votre immeuble en grossissant encore votre quartier (avec le bouton + à gauche sur la photo). Dommage qu’un nuage situé sur Vélizy au moment de la prise de vue projette son ombre sur une partie du quartier du village et plus à l’ouest vers Versailles. À en juger par la végétation, la photo de Viroflay a été prise en hivers ; ce qui contraste avec la vue de Versailles, beaucoup plus verdoyante.

Partant de Viroflay, je vous invite à faire glisser la carte de proche en proche (faites des glisser-déposer avec la souris ou utilisez les flèches en haut à gauche) en suivant l’avenue de Paris vers le château de Versailles, le grand canal, la ferme de Gally ou à l’opposé vers le parc de St-Cloud, Suresnes, la Défense et enfin Paris.

Mis en appétit par cette première promenade aérienne je me suis dirigé vers ma région d’origine (je suis isarien)... pour découvrir que les régions de France ne sont pas également traitées par Google maps et qu’il n’y a pas de photo détaillée de l’Oise. Les zones couvertes avec précisions sont facilement repérables sur la carte à leur teinte marron. Pour le reste de la France, les vues sont moins précises, et la promenade est beaucoup moins récréative.

À titre d’exemples voici encore l’aéroport d’Orly , Brest, un bâtiment en forme de clavier du coté de Marne-la-vallée et la Défense

Cartes anciennes

Passons maintenant à une autre sorte de voyage ; je vous propose de faire un bon de 200 ans dans le passé grâce aux cartes de Cassini. Les cartes de Cassini sont les premières cartes précises couvrant le territoire français. Elles ont été établies à partir de mesures effectuées sur le terrain entre 1756 et 1787 puis révisées en 1815. Vous pourrez en apprendre un peu plus sur ce travail colossal qui a été dirigé par la famille Cassini en vous rendant sur le site Wikipedia.

Depuis plusieures années la Bibliothèque nationale de France numérise son patrimoine pour le mettre à la disposition des internautes. Vous pouvez consulter le travail déjà accompli en vous rendant sur le site Gallica. Les cartes de Cassini ont déjà été numérisées ; vous les retrouverez en cherchant « Cassini ». Les cartes de Paris et des environs se trouvent ici et (le lecteur Flash est nécessaire pour ces liens).

Carte de Cassini
Carte de Cassini
Viroflay sur la carte de Cassini (édition en couleur). Il existe aussi une seconde édition en noir et blanc.

Ce site, au contenu très riche, n’est cependant pas bien pratique à utiliser si vous voulez retrouver votre village d’enfance. Je vous invite donc à vous rendre sur le site Locom pour une recherche plus efficace. Ce dernier, développé par des mordus de généalogie, est d’abord un annuaire des communes françaises — pratique pour retrouver la commune où votre aïeul s’est marié. Il y a quelques temps, il s’est enrichie d’une nouvelle fonction qui va bien nous aider. Commencez par rechercher votre commune en utilisant la recherche par nom ou celle par départements ; une fois votre commune trouvée, le lien Afficher la carte de Cassini affiche directement la zone correspondante sur les cartes de Cassini et une croix rouge vous indique la commune ; cliquez sur Masquer le quadrillage pour faire disparaître cette croix. Voici la page de Viroflay.

Locom est un site développé par des bénévoles et peut contenir des erreurs ou des omissions. Les bonnes volontés sont bienvenues pour enrichir et corriger cette base.

Vous trouverez d’autres cartes anciennes sur ce site — notamment une carte des diocèses d’Île-de-france. Attention cependant, ces cartes sont volumineuses et risquent d’être longues à télécharger.

Hommage

Pour conclure je voudrais rendre hommage à un autre site bénévole dédié à Viroflay, apparu avant le site officiel de la ville mais fermé depuis. Outre de nombreuse informations pratiques, il comportait un diaporama de vues actuelles et de cartes postales anciennes.

Fin de la promenade

La promenade est terminée pour cette fois. J’espère qu’elle vous aura intéressée. En attendant l’apparition des commentaires, je vous invite à laisser vos remarques et commentaires au webmestre (n’oubliez pas de retirer pasdepub- dans l’adresse).