VIROFLAY

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

La Route Nationale - partie centrale

 

Bien plus tard, à la moitié du XIX° siècle, les liaisons ferrés s’installent et ce sont les tramways Louvre-Versailles qui l’empruntent régulièrement. Elle verra le passage des troupes alliées, motorisées et blindées, le 25 août 1944. Elle a été renommée en hommage au général Leclerc. Les arcades du viaduc ferroviaire sont un symbole de Viroflay. Le marché couvert des années 20 a été reconstruit il y a plus de 25 ans (inauguration le 1er décembre 1990). Des claires-voies en bois témoins de séchoirs à linge sont encore visibles en haut du bâtiment attenant à l’Ecu de France (carrefour Grâce-de-Dieu) et au dernier étage de l’immeuble du bas de la rue Gabriel Péri (anciennement rue de la Saussaye).

Chemin historique pour les transports lourds entre Paris et Versailles, suivi par les eaux du Ru de Marivel, la route de Paris à Bayonne a été rapidement un lieu d’activités : relais de poste, estaminets, blanchisseries. Viabilisée par Turgot, elle a servi aux transports lourds entre Paris et Versailles. Le 5 octobre 1789, elle voit passer une foule véhémente, les femmes de Paris qui montent à Versailles protester contre la famine qui règne en ville. Le lendemain après-midi, elles repassent, escortant la famille royale jusqu’à Paris. « Nous ramenons le boulanger, la boulangère et le petit mitron. Ils nous donneront du pain ou ils verront ! » L’abandon de Versailles comme résidence du chef d’état va endormir cet axe.

Le tronçon central de l’avenue, vers Chaville (coll. part.)
Le tronçon central de l’avenue, vers Chaville (coll. part.)

L’auteur a noté l’avenue des Deux Gares, juste après le grand Saint Martin (coll. part.)
L’auteur a noté l’avenue des Deux Gares, juste après le grand Saint Martin (coll. part.)

Détail, avec la boucherie du viaduc, le Tabac Ancienne maison Morlet, et la menuiserie Edouard Morlet.
Détail, avec la boucherie du viaduc, le Tabac Ancienne maison Morlet, et la menuiserie Edouard Morlet.

La boucherie des Arcades, puis les autres commerces. CPA coloriée.
La boucherie des Arcades, puis les autres commerces. CPA coloriée.

zoom

Au pied des Arcades, en regardant vers chaville. On note le dédublement des rails pour la station. CPA circulée en mars 1905.
Au pied des Arcades, en regardant vers chaville. On note le dédublement des rails pour la station. CPA circulée en mars 1905.

Détail de la station de tramway des Arcades. On note les grands poteaux pour l’alimentation électrique.
Détail de la station de tramway des Arcades. On note les grands poteaux pour l’alimentation électrique.

détail côté de l’hôtel Bracony et de la maison Rasquin.
détail côté de l’hôtel Bracony et de la maison Rasquin.

Belle vue des arcades et de la boucherie du viaduc (maison F. Dordoigne). CPA coloriée (coll. part.)
Belle vue des arcades et de la boucherie du viaduc (maison F. Dordoigne). CPA coloriée (coll. part.)

La Source de Viroflay

Les sources étaient nombreuses dans cette zone basse de la ville et certaines furent exploités, notamment pour de l’eau gazéifiée. La Source de Viroflay, autorisée le 30 juin 1922, fut exploitée au 96 de la Route Nationale.

Etiquette de l’eau gazéifiée La Désirée-Bottier, exploitant F. Bottier. Autorisation préfectorale 30 juin 1922. (coll. part.)
Etiquette de l’eau gazéifiée La Désirée-Bottier, exploitant F. Bottier. Autorisation préfectorale 30 juin 1922. (coll. part.)

Etiquette de l’eau gazéifiée La Désirée-Bottier, exploitant F. Bottier. Autorisation préfectorale 30 juin 1922. (coll. part.)
Etiquette de l’eau gazéifiée La Désirée-Bottier, exploitant F. Bottier. Autorisation préfectorale 30 juin 1922. (coll. part.)

Bouteille d’eau de Selz de la Source de Viroflay. La mention d’origine apparaît par sablage en surface de ce verre bleu cobalt. (coll. part.)
Bouteille d’eau de Selz de la Source de Viroflay. La mention d’origine apparaît par sablage en surface de ce verre bleu cobalt. (coll. part.)

Col et siphon en étain d’une bouteille d’eau de Selz de la Source de Viroflay. La marque apparaît par estampage des lettres dans l’étain. (coll. part.)
Col et siphon en étain d’une bouteille d’eau de Selz de la Source de Viroflay. La marque apparaît par estampage des lettres dans l’étain. (coll. part.)

Marché couvert

Bien logiquement, cette partie très centrale de Viroflay a vu construire un marché à la fin des années 20. On le voit ci-dessous. D’autres vues sont disponible sur notre article spécialisé

La façade du marché est reconnaissable au milieu de l’alignement sur la gauche.
La façade du marché est reconnaissable au milieu de l’alignement sur la gauche.

Vers les Arcades

Dans les années 30, le café Le Sélect et un cinéma du même nom faisaient face au Grand St Martin (coll. part.)
Dans les années 30, le café Le Sélect et un cinéma du même nom faisaient face au Grand St Martin (coll. part.)

zoom

La même vue mais coloriée (coll. part.)
La même vue mais coloriée (coll. part.)

Perspective de l’avenue au centre de Viroflay. Au premier plan à droite, les aiguillage pour le croisement du tramway et l’entrée de l’hötel Becker-Brancony puis la facade de la maison Rasquin avec son arbre. (coll. part.)
Perspective de l’avenue au centre de Viroflay. Au premier plan à droite, les aiguillage pour le croisement du tramway et l’entrée de l’hötel Becker-Brancony puis la facade de la maison Rasquin avec son arbre. (coll. part.)

Belle animation devant la salle de lecture populaire. On reconnait à droite une partie de l’entrée de l’hôtel Bracony. CPA non circulée. Coll. part.
Belle animation devant la salle de lecture populaire. On reconnait à droite une partie de l’entrée de l’hôtel Bracony. CPA non circulée. Coll. part.

Détail de l’entrée de l’hötel Becker-Brancony. On trouve ensuite la facade de la maison Rasquin avec son arbre. (coll. part.)

Vue vers les Arcades avec les commerces.

Détail, avec la boucherie du viaduc, le Tabac Ancienne maison Morlet, et la menuiserie Edouard Morlet.

La Route Nationale vue depuis le viaduc en regardant Chaville (coll. part.)
La Route Nationale vue depuis le viaduc en regardant Chaville (coll. part.)


mise à jour octobre 2016