Les Transports

Nous contacter

19 février 2016

Rendez vous ICI

Sites cartophiles

19 février 2008

De nombreux sites cartophiles ont été rassemblés pour vous dans la rubrique Liens, article Sur la Toile. Ne manquez pas d’y aller pour des visites virtuelles variées.

Photos anciennes de Viroflay

24 août 2005

En rédigeant l’article Des cartes sur la Toile, j’ai découvert une série de photos de Viroflay datant de 1905. Elles représentent la Villa bon repos et un étang (donc pas sur le territoire de la commune). Une recherche sur Chaville donne trois photos d’un étang. Ces photos proviennent de la base de données Mémoire mise à disposition par le ministère de la culture.

Gare d’Orsay

 

Gare d’Orsay

Cette gare porte le nom de sa localisation dans Paris, le quai d’Orsay.

Cette gare monumentale, qui fut la gare tête de ligne de la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (le PO), a été raccordée à la gare d’Austerlitz (voir cette section ci-dessous). Elle sera raccordée à la fin du XXème siècle à la gare des Invalides, permettant ainsi le raccordement du Sud à l’Ouest parisiens.

Vers le Musée

Alors que la partie supérieure du bâtiment, sous la grande verrière, est dédiée depuis le 1er décembre 1986 à l’art avec le Musée d’Orsay, ou M’O , la gare souterraine est toujours en service.

L’histoire du bâtiment et des photos de la gare primitive sont proposées sur ces liens :

- histoire

- diaporama des transformations

- gare

Sur ces deux derniers liens, le M’O propose de très belles photos anciennes

La gare d’Orsay en cours de construction © Musée d’Orsay 2006 - Fonds Urphot - DR
La gare d’Orsay en cours de construction © Musée d’Orsay 2006 - Fonds Urphot - DR

Sous le plancher métallique de la gare d’Orsay 1899 aristotype (épreuve au citrate)H. 11,9 ; L. 16,9 cm Paris, musée d’Orsay Don de la SNCF, 1986 © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
Sous le plancher métallique de la gare d’Orsay 1899 aristotype (épreuve au citrate)H. 11,9 ; L. 16,9 cm Paris, musée d’Orsay Don de la SNCF, 1986 © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

La Gare d’Orsay © Musée d’Orsay 2006
La Gare d’Orsay © Musée d’Orsay 2006

Antoine Durenne (Paris 7 juillet 1822 - Presles 12 juillet 1895) est un fondeur d’art, français, de renommée internationale et éditeur d’art. Antoine Durenne sort de l’École des arts et métiers d’Angers en 1841, et de l’École des beaux-arts en 1842. Il est membre fondateur de l’École nationale des arts décoratifs. En 1857, il rachète la fonderie de Sommevoire, Haute-Marne. Grâce à sa collaboration étroite avec des artistes tels qu’Albert-Ernest Carrier-Belleuse, Emmanuel Frémiet, Pierre Louis Rouillard, Paul-Édouard Delabrièrre, Auguste-Nicolas Cain, Mathurin Moreau, Auguste Bartholdi, Eugène Hiolle, ou encore Hector Guimard au Castel Béranger, et avec une qualité technique indiscutable, il va rapidement tenir une place prépondérante dans la fonte d’art française. Avec lui, la fonte de fer et d’ornement acquiert son titre de noblesse.

On peut voir des œuvres sur le parvis du musée d’Orsay à Paris : Amérique du Nord, par Eugène Hiolle, (1878), Jeune éléphant pris au piège, par Emmanuel Fremiet, (entre 1877 et 1878), Cheval à la herse, par Pierre Louis Rouillard, (1878).

Viroflay a mis à l’honneur la maison du fondeur, avenue Gaston Boissier.


mise à jour mai 2017